Lift-Ô-Loft - Jupille, Liège

Accueil

L’histoire du site

Lift-Ô-Loft, D'OÙ VIENT CE NOM ?

A la base de ce nom, un concept. Les développeurs ont été inspiré par la hauteur (O) de l’impressionnante tour en briques du site, déjà visible depuis l’autoroute, au niveau du pont barrage. Ils ont alors imaginé y installer un immense ascenseur (LIFT) qui desservirait les lofts (LOFT).

Un peu d'histoire...

La Brasserie Piedboeuf

LiftOLoft : Brasserie Piedboeuf

Lift-Ô-Loft se situe à l'emplacement historique de la brasserie créée par la famille Piedbœuf à Jupille, au Nord-Est de la ville de Liège.

Les débuts de la brasserie Piedbœuf remontent à la fin du 19ème siècle. L'usine s'est développée jusqu'à la première guerre mondiale, période durant laquelle les bâtiments de l'entreprise florissante sont détruits. La brasserie renaît dans les années 20 et se développe à nouveau.

Sur le site de Jupille, en 1919, on pouvait compter 10 ouvriers et 3000 hl de bières produits par an. Il s’agit d’une brasserie de quartier, qui produit de la bière pour une population très locale. En 1980, elle atteint la première place sur le marché brassicole belge. C'est à Albert VAN DAMME, mari d’une descendante de la famille Piedbœuf et brasseur reconnu, que l'on doit l'extraordinaire croissance de la future Brasserie AB-InBev. Pour preuve, en 1998, ce sont près de 2066 ouvriers et/ou employés qui travaillent sur le site et plus de 3.155.000 hl produits par an, distribués internationalement.

Un ensemble de bâtiments emblématiques

La Brasserie Piedbœuf modifie le paysage jupillois depuis plus de 180 ans. D’abord composée d’un petit bâtiment, la brasserie s’agrandit avec les années. Au fur et à mesure de son succès commercial et de l’évolution des techniques de fabrication, plusieurs nouveaux bâtiments voient le jour de part et d’autre de la rue de Visé.

La pièce majeure, la tour Piedbœuf de 89 mètres de haut, achevée en 1939, surplombait le paysage liégeois à la sortie vers le Limbourg. Le bâtiment fait de béton coulé et de verre sur ses 3 derniers étages était surplombé par une tour-phare de 8 mètres de haut, ornée d’un quadruple cadran d'horloge. Cet immeuble était à la rencontre de 3 styles de l’époque Bauhaus, Paquebot et Art Déco et a été démoli en 2003.

À la suite de la modernisation des lignes de production côté Meuse, les cinq bâtiments à flanc de colline, désaffectés, seront vendus fin 2018. Ils n’occuperont plus leurs fonctions initiales et appartiennent désormais au groupe Promactif.

LiftOLoft

Patrimoine

LiftOLoft : Patrimoine
La source charlemagne

La source Charlemagne, historiquement présente sous l’ancien bâtiment Piedbœuf était exploitée antérieurement pour la fabrication de la bière. Dans le cadre de la rénovation future du bâtiment, l’application géothermie/hydrothermie de l’eau de la source demeure l’une des pistes de valorisation pertinente, via un réseau de chaleur. Actuellement, l’eau arrive dans l’ancienne salle de brassage, à une température constante de 12°. Les anciens permis d’exploitation faisaient état d’un débit de la source autour de 10 m³/h.

LiftOLoft : Patrimoine
La fontaine Alpaïde

Historiquement, au Thier du Bac trônait la fontaine d’Alpaïde. Elle a été déplacée dans une zone de conservation de Jupille. Alpaïde du Château d’Oupeye était la maîtresse de Pépin de Herstal. Elle avait un frère, Dodon de Bolsée (Ans), auquel la tradition liégeoise attribue l’assassinat de l’évêque Lambert car il avait refusé de bénir le nouveau couple au Château de Jupille. Le bac d’Alpaïde suggérerait la cavité dans laquelle cette délicieuse créature prenait son bain.

LiftOLoft : Patrimoine
Escalier Thier du bac

La rénovation en profondeur des escaliers du Thier du Bac, reliant la place Gît le Coq à la rue de Visé, permettra de relier plus facilement cette partie du quartier avec les lignes de bus de la rue de Visé. Elle est prise en charge par la Ville de Liège. Dans le cadre de cette rénovation, l’intégration d’un cheminement de type rampe, accessible aux cyclistes et aux personnes à mobilité réduite, serpentant dans les talus et rejoignant chaque palier jusqu’en bas des escaliers a été étudiée.

Qui se cache derrière Lift-Ô-Loft ?

LiftOLoft : Fondateurs : Monique et Christophe Nihon - à la tête de Promactif Groupe
Monique et Christophe Nihon...

sont à la tête du Promactif Groupe. Fort de plus de 20 ans d’expérience de terrain, le groupe propulse des projets à caractère sociétal et à forte valeur ajoutée.

En 2019, amoureux de l’histoire entrepreneuriale de l’entreprise Piedboeuf, et conscients que les friches urbaines doivent être réhabilitées, ils décident de se lancer dans un projet immobilier d’envergure : Lift-Ô-Loft voit le jour.